Information du : 14/08/2021

La Nuit des rois

Du 22 au 25 septembre nous aurons le grand plaisir d'accueillir le réalisateur Philippe Lacôte, nouvelle voix issue du continent africain qui nous offre avec "la Nuit des rois", son second long-métrage de fiction, une plongée hallucinée dans la plus grande prison d'Afrique de l'ouest, la MACA d'Abidjan...

La MACA d'Abidjan, l'une des prisons les plus surpeuplées d'Afrique de l'Ouest. Vieillissant et
malade, Barbe Noire est un caïd de plus en plus contesté. Pour conserver son pouvoir, il
renoue avec le rituel de "Roman", qui consiste à obliger un prisonnier à raconter des histoires
durant toute une nuit.

"La MACA est l’unique prison d’Abidjan et l’un des établissements pénitentiaires les plus surpeuplés d’Afrique de l’Ouest. Je l’ai découverte quand j’étais enfant. J’y allais régulièrement parce que ma mère était opposante politique et a été enfermée là-bas pendant une année par le régime de Houphouët-Boigny. J’allais une fois par semaine la voir en prenant un taxi collectif qui longeait la forêt. Il n’y a pas de parloir individuel, donc les visiteurs sont au milieu de prisonniers qui circulent librement dans une grande salle.Cela me permettait d’observer les comportements, d’écouter la langue de la prison, de regarder certains détails. J’avais l’impression d’être à la cour d’un ancien royaume, avec ses princes et ses laquais. Je garde encore des souvenirs très vifs de certaines voix, certaines images. C’est cette atmosphère que j’ai eu envie de prolonger dans La Nuit des Rois.

Par ailleurs, pour diverses autres raisons, la prison est quelque chose qui est très proche de moi : des frères y sont allés, j’ai animé des ciné-clubs dans différentes prisons pendant plusieurs années en France. C’est un univers que j’ai appris à ne plus fantasmer, que je commence à connaître. Donc j’avais envie de donner un regard de l’intérieur, de montrer comment la prison fonctionne comme une société à part entière"

"Choisir un prisonnier et l'obliger à raconter des histoires toutes les nuits est une pratique qui existe au sein de la MACA. Mais elle n'est pas aussi extrême que dans mon film. J'ai rajouté la dimension dramatique de la mort. C'est un ami d'enfance sorti de la MACA qui m'a raconté cette histoire. Du coup, cela a réveillé mes souvenirs d'enfance de cette prison et cela été le déclencheur du scénario et du personnage de Roman.

Je voulais que la prison soit plus qu’un simple lieu de narration. Je voulais que l’histoire de Zama soit vécue et incarnée par les prisonniers. Je suis un admirateur de Jean Genet et de sa pièce Les Bonnes, dans laquelle les domestiques deviennent les maîtresses de la maison au cours d’une soirée. Je cherchais à créer la même dynamique, les prisonniers devenant, le temps d’une nuit, les maîtres de la Maca. Quelles histoires raconte-t-on en prison ? Quel type d’imaginaire peut-il se développer quand votre corps est enfermé ? Je soutiens l'idée que chaque groupe humain vivant au même endroit pendant une certaine durée crée une culture. Et chaque culture génère de la poésie."

- Philippe Lacôte, extrait du dossier de presse

" Un méga-récit pourtant très ramassé, où le réalisme magique ouest-africain rappelle la puissance de l’imagine. Bluffant. " (Cinéma Teaser)

"Un film éblouissant" (Le Canard Enchaîné)

" Mettant à nu l'espace carcéral comme théâtre permanent, La Nuit des rois touche dans ces excès à une forme de folie pure, inquiétante et sombre. " (Les Cahiers du cinéma)

" Filmé au plus près des hommes dans un ballet des corps virtuose, ce second long métrage de Philippe Lacôte, nouvelle voie prometteuse du cinéma africain, relève autant de la performance théâtrale que du réalisme documentaire. Une réussite. " (La Croix)

" La mise en scène d’une puissance foudroyante et le scénario formidablement structuré, provoquent le vertige. Ici la tragédie classique rencontre le fantastique, le récit biblique, le documentaire... (...) L'un des sommets de cette rentrée" (Première)

"Une expérience de cinéma rare et fascinante" (V.O.)

" Le film surprend dans son esthétique de beauté délabrée, autant qu'il est inattendu dans son approche. " (Le Monde)

"Philippe Lacôte, auteur de documentaires (« les Routes de l’esclavage »), en tire une ode à plusieurs voix, originale et superbe, comme un mystère du Moyen Age, version Mama Africa. (...) Un imaginaire magnifique" (L'Obs)

LA NUIT DES ROIS

Un film de Philippe Lacôte
Côte d'Ivoire, France - 2020 - 1h33

L'INVITE :
PHILIPPE LACÔTE

Philippe Lacôte grandit à Abidjan à proximité d’un cinéma : « Le Magic ». Son travail de réalisateur a pris plusieurs formes avant de se fixer en 2002 sur l’histoire récente de son pays avec
Chroniques de guerre en Côte d'Ivoire, un film à la frontière entre le documentaire et le journal intime. Puis le long métrage Run, racontant l’histoire d’un fou errant, sélectionné à Cannes Un Certain Regard en 2014. Cette sélection confirme son talent de cinéaste et fait découvrir une nouvelle voix issue du continent africain. La Nuit des roi, son second long métrage, est une plongée dans la plus grande prison d’Afrique de l’Ouest, durant une nuit de lune rouge.

LES RENCONTRES