Information du : 21/08/2017

Cycle répertoire : Japon

Notre premier cycle répertoire de la saison 2017/2018 est consacré au cinéma japonais avec quatre films signés par quatre grands maîtres : Yasujiro Ozu, Akira Kurosawa, Mikio Naruse et Nagisa Oshima. En route pour le pays du Soleil levant !

VOYAGE A TOKYO

Un film de Yasujiro Ozu
Avec Chishû Ryû, Chieko Higashiyama, Setsuko Hara, Haruko Sugimura
1953 - 2h16 - Noir et blanc

Un couple de personnes âgées rend visite à leurs enfants à Tokyo. D'abord reçus avec les égards qui leur sont dûs, ils deviennent bientôt dérangeants dans leur vie quotidienne.

Voyage à Tokyo, tourné alors que le Japon vient à peine de se libérer de l’occupation américaine, dresse au travers d'un bouleversant drame familial le portrait d'un pays défait par la Seconde Guerre Mondiale, en perte de repères traditionnels et rongé par le matérialisme. La quintessence du style Ozu.

Critiques :

Analyses :

ENTRE LE CIEL ET L'ENFER

Un film d'Akira Kurosawa
1963 - 2h23 - Noir et blanc

Actionnaire d’une grande fabrique de chaussures, Kingo Gondo décide de rassembler tous ses biens pour racheter les actions nécessaires pour devenir majoritaire. C’est alors qu’on lui apprend qu’on a enlevé son fils et qu’une rançon est exigée. Mais, second coup de théâtre, c’est le fils de son chauffeur qui a été enlevé…

Kurosawa convoque Fritz Lang et Hitchcock dans ce film noir qui marqua l'histoire du cinéma japonais et du cinéma de genre mondial. Une œuvre ample, haletante, politique et morale souvent considérée comme le chef d’œuvre du maître japonais.

Critiques :

Analyses :

NUAGES EPARS

Un film de MIkio Naruse
19671h48 - couleur

Yumiko Eda et son mari Hiroshi se préparent à partir vivre aux Etats-Unis. Dans quelques mois, la jeune femme enceinte donnera naissance à leur premier enfant. Mais Hiroshi, renversé par une voiture, meurt subitement. Rongé par le remords, Shiro Mishima, le responsable de l'accident, décide de verser une pension à la jeune veuve et de maintenir le contact avec elle...


Plus secret que Kurosawa ou Ozu, Naruse n'en est pas moins l'un des géants du cinéma japonais. A soixante et avec près de 90 films derrière lui, il tire sa révérence avec ce mélodrame sublime qui n'est pas sans évoquer les chefs d'oeuvre de Douglas Sirk par son savant mélange de lyrisme et de sensibilité. Une œuvre méconnue à découvrir impérativement !

Critiques :

Analyses :

L'EMPIRE DES SENS

Un film de Nagisa Oshima
1976 - 1h45 - couleur
Film interdit aux moins de 16 ans

1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et va l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

Il y a 40 ans, L'Empire des sens ébranlait le festival de Cannes, les organisateurs devant rajouter
séances sur séances pour satisfaire une foule attirée par l'odeur de souffre. On retient encore de ce film surtout le scandale, Oshima ayant été poursuivi par la justice japonaise pour obscénité et son film restant longtemps invisible. C'est éclipser la force tragique de cette dévorante histoire d'amour qui s'inspire d'un célèbre fait divers survenu à Tokyo en 1936.

Critiques :

Analyses :

Plougastel Daoulas, L'Image : 30/09

Gourin, Le Jeanne d'Arc : 4/10

Moëlan sur Mer, Le Kerfany : 10/10

Saint Malo, Le Vauban II : sem du 11/10

Guéméné sur Scorff, le Ciné Roch : 12/10

Questembert, l'Iris : 15/10

Douarnenez, Le Club : semaine du 18/10

Carhaix, Le Grand bleu : 19/10

St Brieuc, Le Club 6 : 20/10
avec Les Fondus déchaînés

Etel, la Rivière : 22/10

Saint Renan, Le Bretagne : 22/10

Morlaix, La Salamandre : 31/10

Huelgoat, Arthus Ciné : 1/11

Plestin les Grèves, Le Douron : 14/11

Callac, L'Argoat : 19/11

Loudéac, Le Quai des images : en décembre

Quimperlé, La Bobine : 4/12
avec Chlorofilm

Plougonvelin, Le Dauphin : 5/12

Le Palais, Le Rex : 11/12

Redon, le Cinémanivel : 14/12

Moëlan s/ Mer, Le Kerfany : 12/09

Questembert, l'Iris : 17/09

Morlaix, La Salamandre : 19/09

Douarnenez, Le Club : sem du 20/09

Saint Malo, Le Vauban II : sem du 20/09

Guéméné sur Scorff, Le Ciné Roch : 21/09

Carhaix, Le Grand bleu : 21/09

Etel, la Rivière : 24/09

St Renan, Le Bretagne : 24/09

St Brieuc, Le Club 6 : 29/09
avec Les Fondus déchaînés

Huelgoat, Arthus Ciné : 4/10

Carantec, L'Etoile : 11/10

Callac, L'Argoat : 15/10

Plestin les Grèves, Le Douron : 17/10

Le Palais, Le Rex : 18/10

Gourin, Le Jeanne d'Arc : 1/11

Plougonvelin, Le Dauphin : 14/11

Loudéac, Le Quai des images : en décembre

Quimperlé, La Bobine : 2/10
avec Chlorofilm

Redon, Cinémanivel : 12/10

Callac, L'Argoat : 15/10

Carantec, L'Etoile : 25/10

Le Palais, Le Rex : 1/11

Guéméné sur Scorff, le Ciné Roch : 9/11

Plougonvelin, Le Dauphin : 10/10

St Malo, Le Vauban II : sem du 8/11

Questembert, l'Iris : 12/11

Moëlan sur Mer, Le Kerfany : 14/11

Douarnenez, Le Club : semaine du 15/11

Plougastel Daoulas, L'Image : 18/11

Etel, la Rivière : 19/11

St Renan, Le Bretagne : 26/11

Morlaix, La Salamandre : 28/11

Loudéac, Le Quai des images : en décembre

Île de Groix, Le Korrigan : 5/12

Huelgoat, Arthus Ciné : 6/12

Gourin, Le Jeanne d'Arc : 6/12

St Brieuc, Le Club 6 : 15/12
avec Les Fondus déchaînés

Le Palais, Le Rex : 5/09

Gourin, Le Jeanne d'Arc : 06/09

Redon, Cinémanivel : 9/11

Quimperlé, La Bobine : 1/11

St Malo, Le Vauban II : sem du 06/12

Questembert, l'Iris : 10/12

Callac,L'Argoat : 10/12

Plestin les Grèves, Le Douron : 12/12

Moëlan sur Mer, Le Kerfany : 12/12

Douarnenez, Le Club : semaine du 13/12

Guéméné sur Scorff, le Ciné Roch : 14/12

Carhaix, Le Grand bleu : 14/12

Etel, la Rivière : 17/12

St Renan, Le Bretagne : 17/12

Morlaix, La Salamandre : 19/12

Huelgoat, Arthus Ciné : 03/01/18

EN PARTENARIAT AVEC